Subaru Crosstrek 2023 : premier aperçu, Conduite et spécifications de ce nouveau SUV

Vues 557
0 0
Temps de lecture:1 Minute, 20 Seconde

Subaru a décidé d’introduire officiellement le nouveau Crosstrek chez lui au Japon plutôt que dans la Motor City. Avec la troisième génération, le petit crossover a perdu son surnom “XV” utilisé sur certains marchés, ce qui signifie qu’il sera mondialement connu sous le nom de “Crosstrek” à l’avenir. Il a conservé la Subaru Global Platform (SGP), mais avec une série de raffinements pour une conduite plus confortable.

Par rapport à son prédécesseur, la carrosserie du nouveau modèle est plus rigide en utilisant une structure de cadre interne complète suivant la technique mise en œuvre dans les Levorg et WRX. Les structures du haut de caisse et du soubassement ne sont plus assemblées séparément, ce qui permet à la suspension et aux supports moteur de mieux aplanir les imperfections de la route pour une conduite plus douce avec moins de vibrations ressenties dans l’habitacle.

Alors que le style extérieur robuste s’apparente davantage à une évolution, l’intérieur a été considérablement révisé pour accueillir le nouveau système d’infodivertissement. Il utilise le même écran tactile de 11,6 pouces avec orientation portrait que nous avons vu dans d’autres Subarus récents, mais sans le groupe d’instruments entièrement numérique que vous trouverez dans le JDM-spec Levorg ou WRX S4.

Subaru est discret sur les spécifications techniques du groupe motopropulseur, disant seulement que le Crosstrek aux spécifications JDM obtient une configuration e-Boxer avec un moteur à essence de 2,0 litres et un moteur électrique. Nous savons que des ajustements ont été apportés à l’ICE et à la boîte de vitesses pour réduire les vibrations et le bruit.

Laisser un commentaire